Historique

Article paru à l'occasion des 75 ans du Foyer Féminin

«La famille Aguet fait construire en 1896 une villa « sous Mont-benon » à Lausanne. Très tôt, cette maison devient un lieu communautaire. Elle s'est appelée tour à tour « Pension de famille pour dames l'Etoile », home « Pension de Nice », « Hôtel de Nice » « La maison du jeune homme » et « Home Féminin » de l'Armée du Salut.

 

En 1936, l'Hôtellerie pour Dames et Jeunes Filles de l'Armée du Salut déménage de la Rue de la Tour à l'Avenue Louis-Ruchonnet, et s'installe dans cette demeure. L'inauguration a lieu le 26 septembre 1936. Dans le journal « Le Cri de Guerre » de l'époque on relate cette journée: « Au premier et au second étage, les chambre à coucher, à un, deux ou trois lits. Chaque pensionnaires a son amoire. Au sud, se trouve une grande et belle terrasse qui offre un admirable coup d'oeil sur le Léman et la chaîne des montagnes. »

 

Evolution législative et politique

En 1947 l'Armée du Salut devient propriétaire de la maison. Elle développe une mission en réponse aux besoins sociaux identifiés par les officiers responsables de l'établissement. De pair avec cette évolution, le régime des assurances sociales poursuit son dévelopement et voit l'entrée en vigueur de la loi fédérale sur l'assurance-invalidité (AI) le 1er janvier 1960. Par l'obtention d'un droit à une rente, un groupe de population est ainsi identifié et reconnu pour être indémnisé de manière totale ou partielle pour une activité rémunérée qu'il ne peut produire.

 

Au fil du temps, la politique fédérale en faveur de la personne handicapée s'est renforcée et s'est concrétisée par la création ou la reconnaissance d'institutions spécialisées offrant ainsi des solutions d'hébergement et des prestations correspondant aux besoins spécifiques de ces personnes. La mise en place d'autres structures adaptées, tels que les ateliers protégés, est également un effet de cet essor.

 

Le Foyer Féminin s'est inscrit dans cette chronologie et ces phases de changement et a adapté tout au long de ces années son offre en regard de l'évolution des besoins.»

 

Magazine "L'espoir", Bimensuel de l'Armée du Salut.

Plans de la maison issus des Archives de la ville de Lausanne

Armée du Salut

Accès rapide

La Marmotte

Unité d'accueil de nuit, Lausanne

La Résidence

Foyer de soutien psycho-éducatif, Lausanne

EMS Le Phare-Elim

Etablissement médico-social, La Tour-de-Peilz